Les 50 ans de mai 68

alt

alt

En mai 1968, des grèves générales et sauvages éclatent en France. La révolte de la jeunesse étudiante gagne le monde ouvrier, puis la plupart de la population. Antiautoritaire, le mouvement s’oppose au pouvoir gaulliste et cible le capitalisme, le consumérisme, l'impérialisme américain. Mai 68 marque l’avènement de la société française postmoderne.

Pour célébrer les 50 ans de Mai 68, découvrez la webradio 68, des films, des documents d’époque, des vidéos …

Le temps passe

alt

C'est comme si c'était hier. Comme si l'endroit faisait l'envers. Comme si les images s'arrêtaient, que les belles heures défilaient. C'est comme si c'était demain… Et que l'horloge s'enrayait.

Les paroles du « Temps passe », titre extrait de l'album Accidentally Yours de Gaëtan Roussel (Louise attaque) et Rachida Brakni (actrice et réalisatrice), auraient pu être écrites en 68. Mais la réalité de la bande son de cette année de révolte est toute autre…

La bande son 68

Webradio mai 68

Sous les pavés, la plage !

alt

La Chinoise - Jean-Luc Godard

altaltUne évocation du printemps 1968, de la Chinoise de Godard à Après mai d’Olivier Assayas, des plaisirs et de l'enfer de la drogue de More au Péril jeune de Cédric Klapisch où le champ des possibles s'étendait à perte de vue.

Et rendez-vous au cœur de l’évènement avec notamment un documentaire réalisé par Fernand Moszkowicz : un cheminot qui visite la Sorbonne occupée.

Mai 1968-2018

Que reste-t-il de Mai 68 ?

alt

altQuatre documents dédiés aux 50 ans de Mai 68 : Présentation du numéro 10 de la revue Socio par Michel Wieviorka - Une rencontre avec Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Edgar Morin, Alain Touraine et Michel Wieviorka - Mai 68 revisité par Ludivine Bantigny - L' Internationale Situationniste par L'historienne Anna Trespeuch-Berthelot

Socio 10 : 1968-2018 (revue)

Michel WIEVIORKA

02min43

Michel Wieviorka dirige la revue Socio. Le numéro 10 1968-2018 est paru en mars 2018 aux Editions de la FMSH. Il nous parle de ce numéro.
Podcast (à écouter)
Préparé par Michel Wieviorka, le dossier contient un débat, le premier jamais publié, entre Dany Cohn-Bendit et Alain Geismar, des analyses sur quelques expériences étrangères de Karol Modzelevski (Pologne), Sergio Zermeno (Mexique), etc., les interventions d'Alain Touraine, d'Elizabeth Roudinesco, d'Edgar Morin, etc. L'ensemble revient sur l'importance qu'a revêtue le mouvement de mai, à chaud, mais aussi au fil des 50 années qui viennent de s'écouler, dans une perspective largement internationale et, ce qui n'est pas la même chose, globale.

Revue Socio n°10 - Rencontre avec Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Edgar Morin, Alain Touraine et Michel Wieviorka

Michel WIEVIORKA

1h31min56

1968 - 2018 | LANCEMENT DU N°10 DE LA REVUE SOCIO

Rencontre avec Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Edgar Morin, Alain Touraine et Michel Wieviorka






À l’occasion de la parution du n°10 de la revue Socio, Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Edgar Morin, Alain Touraine et Michel Wieviorka se retrouvent le 21 mars – veille du 22 ! – à la Fondation Maison des sciences de l’homme pour parler du passé, du présent et de l’avenir.

Cléa Chakraverty et Thomas Hofnung, journalistes à The Conversation, rubrique Politique et Société, animeront cette rencontre qui laissera une large place aux échanges avec le public.


Que reste-t-il de Mai 68 ?

Dédié aux 50 ans de Mai 68, « 1968 – 2018 », le n° 10 de la revue Socio, revient sur l'importance qu'a revêtue le mouvement de Mai, à chaud, mais aussi au fil des cinquante années qui viennent de s'écouler, dans une perspective largement internationale et globale.

Dans ce dossier préparé par Michel Wieviorka : un débat, le premier jamais publié, entre Daniel Cohn-Bendit et Alain Geismar, des analyses d’Edgar Morin, Élisabeth Roudinesco, Alain Touraine, Denis Pelletier et un retour inédit sur des expériences étrangères avec Karol Modzelevski (Pologne), Sergio Zermeño (Mexique) et Omar Gueye (Sénégal).

Plus d'informations sur le n°10 de la revue Socio "1968-2018"

Mai 68 revisité

Ludivine Bantigny

1h10min46

Cette intervention revient à l’événement 1968 dans ses projets, son inventivité et tout ce qui a été imaginé pour réellement « changer la vie » – on n’oubliera pas que ces mots étaient de Rimbaud. Elle décentre le regard hors de Paris pour valoriser d’autres scènes, sans négliger la capitale pour autant. Si l’événement ne brise ni toutes les barrières ni toutes les frontières, des univers sociaux se rencontrent, des potentialités s’entrouvrent,qui laissent apercevoir un monde différent. Les événements français de 1968 se lisent au prisme du monde où ils s’arriment. La dimension internationale est un enjeu pour nombre de protagonistes soucieux de s’insurger dans un mouvement de grand vent où les frontières indiffèrent. 1968 représente un refus du consentement à l’ordre établi et la mise en cause de ses dichotomies, entre ouvriers et étudiants, Français et étrangers, femmes et hommes, élèves et enseignants, médecins et patients… Il est pétri d’expériences sensibles et affectives. Émotions politiques, dans la joie soudain réveillée de bousculer l’ordre des choses et de l’imaginer autrement ; émotions également, dans la frayeur de certains, dans les tensions et les détestations attisées. Il s’agit donc aussi de donner plein crédit à ce qui est éprouvé, imaginé et ressenti.

L' Internationale Situationniste

54min13

Dernière avant-garde artistique, après dada et le surréalisme, mouvement politique considéré par certains comme "l'ancêtre de mai 1968", acteur de la contre-culture à la française des années 1970, le mouvement situationniste est devenu un mythe, personnalisé par l'un de ses leaders, Guy Debord. Le détournement de films, de comics ou de photos érotiques en est devenu sa marque de fabrique, son influence s'est exercée sur le mouvement punk de la fin des années 1970, des expositions, dans le monde entier en ont retracé une histoire métonymique de mai 68, jusqu'à ce que le ministère de la culture français classe les archives de Guy Debord  "trésor national" par une loi de 2009...  L'historienne Anna Trespeuch-Berthelot, auteur de l'ouvrage "L'Internationale situationniste, de l'histoire au mythe" (PUF) retrace dans ce documentaire l'histoire du mouvement situationniste et analyse sa réception : comment ce mouvement qui était confidentiel à sa création en 1957 est-il devenu ce mythe associé à la contestation de mai 1968 ?

Mai 68 en quarantaine

alt

Colloque organisé par l'ENS Lyon

L’événement Mai 68 a sans cesse été abordé dans les logiques conflictuelles de la commémoration (comme origine d’une modernité culturelle ou promesse d’émancipation) et de la dénonciation (comme signe d’une époque révolue ou de l’errance d’une génération).

Dix an après, les conférences du colloque « Mai 68 en quarantaine » organisé par l’Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines à Lyon en mai 2008, restent d’actualité…

Le colloque